Fraude sur l’âge: la CAF approuve une mesure radicale !

Le comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF) a approuvé une mesure radicale pour lutter contre la fraude sur l’âge à l’occasion de la prochaine CAN des moins de 17 ans, qui aura lieu du 8 au 30 avril 2023 en Algérie.



CAN U17 2023 Algerie

En effet, des tests d’Imagerie à Résonance Magnétique (IRM) seront désormais officiellement exigés par l’instance panafricaine et ce, pour éviter les fraudes sur l’âge, très présentes dans les catégories de jeunes en Afrique.

Tous les joueurs qui participeront à la prochaine Coupe d’Afrique en avril 2023 y seront soumis avant d’être qualifiés à prendre part à la compétition réservée aux footballeurs U17.

Tolérance zéro contre les fraudeurs

«Un amendement au règlement des tests IRM a été approuvé afin de disqualifier toute équipe présentant un joueur non-éligible», précise la CAF dans un communiqué, prônant ainsi la tolérance zéro contre les fraudeurs.

Cette décision fait probablement suite aux nombreuses polémiques qui ont émaillé le récent Championnat d’Afrique interscolaire U16 qui s’est déroulé en République Démocratique du Congo et qui a malheureusement été entaché de forts soupçons de fraudes sur l’âge.

Vainqueur de la Coupe face au Sénégal (3-1) le 20 février dernier, la sélection U16 de la RDC a notamment été pointée du doigt par les autres délégations ainsi que par plusieurs observateurs.

A lire aussi >> Fraude sur l’âge lors de la CAN U16 : La FIFA appelée à agir !

Il convient de noter que l’Imagerie à Résonance Magnétique consiste à connaître plus ou moins l’âge d’une personne à travers un test d’ossement. La CAF vérifiera par la suite si l’âge biologique de chaque joueur est en conformité avec l’âge administratif. Difficile néanmoins d’affirmer si ces tests seront fiables à 100%, quoiqu’ils permettront certainement de lutter contre ce fléau qui ne cesse de miner le football africain.

CAF - Tests IRM