Affaire Bakary Gassama: la CAF donne raison à l’Algérie!

La confédération africaine de football  (CAF) vient de limoger Eddy Maillet, le président de la commission d’arbitrage.



En poste depuis 2017, l’ancien arbitre international paye cash les récents déboires de l’arbitrage africain.

Que ce soit lors de la phase finale de la Coupe d’Afrique des Nations, ou encore en barrages qualificatifs pour le Mondial 2022, les arbitres africains n’ont pas été exempts de reproches.

On retient notamment la prestation catastrophique de l’arbitre gambien Bakary Gassama qui a officié la seconde manche du choc entre les « Fennecs » et les « Lions Indomptables ».

Ce dernier a annulé un but tout fait pour les « Fennecs » marqué par l’inoxydable Islam Slimani, tout en accordant un premier but camerounais entaché d’une nette irrégularité.

En limogeant le patron de l’arbitrage africain, la CAF donne raison indirectement à la Fédération algérienne de football (FAF) qui n’a pas manqué de protester auprès de la FIFA contre l’arbitre gambien.

Il va sans dire que la récente visite de Patrice Motsepe, le président de la Confédération algérienne de football (CAF), en Algérie a poussé ce dernier à prendre des décisions fortes afin de satisfaire les supporteurs algériens.