« Affaire des lasers ».. L’Egypte sort la « grosse artillerie » juridique !

La Fédération égyptienne de football a mis de gros moyens pour pouvoir obtenir gain de cause auprès des instances sportives internationales dans la bataille juridique, qui l’oppose au Sénégal depuis la seconde manche des barrages mondialistes. 



En effet, l’instance faitière du football égyptien a déjà déposé une plaine auprès de la Fédération internationale de football (FIFA) afin de faire rejouer la seconde manche des barrages, en raison, entre autres, des agissements des supporteurs sénégalais sur et en dehors du stade.

La fédération égyptienne de football ne s’est pas contentée de cette demande, puisqu’elle a contacté également des avocats suisses pour pouvoir intenter un appel auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS), au cas où la FIFA confirmerait le résultat acquis sur terrain.

L’instance chargée de gérer le football égyptien est prête à casser la tirelire pour atteindre son objectif, surtout qu’elle est convaincue que les lasers orientés vers les joueurs, lors de la séance des tirs au but, ont précipité la débâcle égyptienne dans cette grande explication.

Tout porte à croire que la bataille juridique risque d’être aussi disputée que celle footballistique.