CAN 2022 : les clubs européens veulent bloquer « leurs africains »

À quelques semaines du démarrage de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN 2022), les clubs européens continuent de faire pression sur leurs joueurs africains.



La dernière réunion de l’Association Européenne des Clubs (ECA), qui a lieu jeudi dernier à Paris, a vu les clubs européens exprimer leur inquiétude par le départ de leurs joueurs africains jouer la CAN avec leurs équipes nationales respectives.

La montée en puissance du nouveau variant du coronavirus « Omicron » a constitué une occasion propice pour les clubs européens afin de mettre pression sur leurs joueurs africains.

Officiellement, ces clubs craignent une éventuelle contamination de leurs stars africaines, mais dans les coulisses, on  se réjouit par la possibilité de les garder disputer les matchs de championnats.

En tout état de cause, ces manœuvres vont s’avérer vaines, dans la mesure où les lois de la Fédération internationale de football association (FIFA) obligent les clubs européens à libérer leurs joueurs africains à 15 jours du coup d’envoi de compétition.

Ceci dit, l’éventualité de voir certains joueurs préférer faire l’impasse sur la Coupe d’Afrique des Nations demeure envisageable.