Coupe du Monde 2026: Neuf places qualificatives octroyées pour l’Afrique (Officiel)

Grande nouvelle pour les férus du football africain ! Le « Continent-mère » aura neuf places directement qualificatives pour la phase finale de la Coupe du Monde 2026, soit quatre places de plus qu’actuellement (5).



Ce changement vient d’être officialisé par un communiqué publié sur le site officiel de la Fédération internationale de football et association (FIFA). L’instance mondiale affirme ainsi que cette réforme entrera en vigueur dès la 23e édition de la Coupe du Monde qui se disputera avec la participation de 48 sélections.

La compétition sera organisée conjointement par les États-Unis, le Canada et le Mexique de juin à juillet 2026.

Ci-après la nouvelle répartition des places en vue du Mondial 2026 :

16 sélections de l’UEFA (Confédération européenne)

9 sélections de la CAF (Confédération africaine)

8 sélections de l’AFC (Confédération d’Asie)

6 sélections de la CONMEBOL (Confédération sud-américaine)

6 sélections de la CONCACAF (Confédération d’Amérique du Nord, centrale et Caraïbes)

1 sélection de l’OFC (Confédération d’Océanie)

2 Barrages: Un tournoi intercontinental de barrages à six équipes attribue les deux places restantes avec une équipe par confédération à l’exception de l’UEFA, ainsi qu’une équipe supplémentaire issue de la confédération du pays hôte.

Coupe du Monde 2026

Coupe du Monde 2026: L’Afrique, 2e continent le plus représenté après l’Europe !

Le ‘Continent-mère’ sera ainsi le deuxième continent le plus représenté après l’Europe. Un changement considérable qui séduit les observateurs et les acteurs du football africain à l’image du légendaire attaquant des Lions Indomptables du Cameroun Samuel Eto’o fils :

« La Coupe du monde à 48 équipes, est une chance pour l’Afrique. Quand j’entends le sélectionneur allemand critiquer l’idée en expliquant que le vrai haut niveau, c’est 32 équipes, je suis étonné. C’est comme s’il n’existait que l’Europe, qui a déjà près de la moitié des qualifiés,» explique le Président de la Fédération camerounaise de Football dans un entretien accordé à Jeune Afrique.

A lire aussi: >>Le dossier Foot Africa: Le Mondial à 48 équipes, un choix judicieux ?