Eugène Kabongo Ngoy.. L’attaquant congolais aux frappes supersoniques

Le football congolais a enfanté plusieurs attaquants de très haut niveau, dont notamment Dieumerci Mbokani, Shabani Nonda, Cédric Bakambu, Yannick Bolasie, Pierre Ndaye Mulamba et surtout Eugène Kabongo Ngoy.



Ce dernier a porté la casaque de la sélection de la République Démocratique du Congo (appelée Zaïre auparavant) dans la période allant de 1983 et 1991.

Le natif de Kinshasa était un attaquant très redouté en Afrique, en raison de ses frappes supersoniques et surpuissantes qui ont causé beaucoup de dégâts aux gardiens de but des différentes sélections africaines.

En 1989, Ahmed Bourcheda, l’ancien gardien de l’équipe nationale tunisienne, avait déclaré à la télévision tunisienne, à l’issue d’un match ayant opposé « les Léopards » et « les Aigles », pour le compte des qualifications à la Coupe du monde 1990, qu’il avait les mains complètement enflées en raison des frappes surpuissantes d’Eugène Kabongo Ngoy.

En 8 ans passés avec la sélection congolaise, l’ancien buteur de l’Olympique Lyonnais avait joué 21 matchs couronnés de 10 buts. Il est aujourd’hui le 6éme meilleur buteur de l’histoire de la RDC.

En clubs, Eugène Kabongo Ngoy avait passé l’essentiel de sa carrière en France, là où il a porté les casaques de Bastia, du RC Paris et de l’Olympique lyonnais. Par ailleurs, il a eu deux expériences réussies en Belgique respectivement avec le RFC Seraing et le RSC Anderlecht