Samuel Eto’o échappe de justesse à la prison ferme !

Le président de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Samuel Eto’o a échappé de justesse à la prison ferme en Espagne.



Accusé de fraude fiscale entre 2006 et 2009, l’ancien joueur du FC Barcelone risquait un long séjour de 22 mois dans les prisons espagnoles.

Finalement, le patron de l’instance faitière du football camerounais a dû payer une forte amende de 3,8 millions d’euros au Trésor public et convertit ainsi sa peine de prison ferme en une peine de prison avec sursis.

Fin de calvaire pour Samuel Eto’o qui pourra se consacrer dorénavant sur sa mission principale qui consiste à atteindre les quarts de finale de la Coupe du monde Qatar 2022.

Fraîchement nommé à la tête de la Fédération camerounaise de football (FECAFOOT), Samuel Eto’o a mis la barre très haut à quelques mois du coup d’envoi du Mondial qatari.