Anniversaire Bruce Grobbelaar: le mythique portier zimbabwéen fête ses 65 ans

Né le 6 octobre 1957 à Durban en Afrique du Sud, le légendaire gardien zimbabwéen de Liverpool, Bruce Grobbelaar, premier joueur africain vainqueur de la Ligue des Champions UEFA en 1984, souffle aujourd’hui ses 65 bougies.



Avec son crâne dégarni, sa moustache finement taillée et son regard atone, il avait une tête de vieil étudiant et pourtant, l’illustre dernier rempart zimbabwéen, Bruce Grobbelaar est une légende. Son look excentrique, son immense talent mais également son tempérament imprévisible ont fait du mythique gardien de Liverpool et des Warriors des années 80 une idole en Angleterre.

En effet, et dans l’histoire du football africain, peu de joueurs peuvent se vanter d’avoir le palmarès de l’enfant de Durban (Afrique du Sud). Avec quatorze années passées sur les bords de la Mersey, 629 rencontres disputées sous la prestigieuse tunique rouge, six titres de champion d’Angleterre, trois Coupes d’Angleterre, trois Coupes de la Ligue et un statut de légende du côté des Reds, le gardien le plus titré de l’histoire de Liverpool possède un tableau de chasse richement garni.

Celui qui a défendu les cages du Zimbabwe pendant 18 années (1980-1998) a indéniablement marqué l’histoire en devenant en 1984 le premier footballeur africain à remporter la Ligue des Champions UEFA et ce, au terme d’une finale mémorable face à l’AS Roma. Et quelle finale !

Un partout après les prolongations au Stade Olympique de Rome. Place donc aux tirs au but et c’est là que le fantasque Bruce Grobbelaar domine à lui seul, au mental, le club de la capitale italienne. On le voit avec son look à l’ancienne et sa tenue multicolore, tirer la langue à ses adversaires, danser, mettre les mains sur les oreilles comme un gamin. On voit aussi celui qu’on surnomme « le Prince des clowns » faire mine de déguster les filets de son but, façon spaghettis, juste avant le tir de la super star romaine Bruno Conti. Résultat : L’Italien frappe au-dessus du but, décontenancé.

Le Zimbabwéen n’en reste pas là, le «goal gogol» réserve son meilleur tour à Francesco Graziani, le quatrième tireur de l’écurie italienne. Ce dernier s’élance, et là, nouvelles facéties incroyables de Grobbelaar qui se met sur sa ligne de but, les jambes qui flagellent comme s’il était épuisé, à bout, d’où l’expression de « spaghetti legs ». La suite ? Graziani manque à son tour complètement son pénalty et Liverpool décroche la Coupe d’Europe grâce aux pitreries de son portier flamboyant !

Vidéo – Le show de Bruce Grobbelaar lors de la finale de LdC 1984:

Revenant sur cet épisode invraisemblable, Bruce Grobbelaar a expliqué qu’ayant vécu durant son adolescence la guerre civile dans son pays, le Zimbabwe, il ne pouvait pas prendre le foot trop au sérieux.

Bruce Grobbelaar

L’impressionnant palmarès de Bruce Grobbelaar:

629 matchs avec Liverpool entre 1981 et 1994 (8e joueur le plus capé de l’histoire des Reds)

267 clean sheets

4 passes décisives

Gardien du Zimbabwe pendant 18 années (1980-1998)

===

Premier joueur africain vainqueur de la Ligue des Champions en 1984

Le gardien le plus titré de l’histoire de Liverpool

Six titres de Champion d’Angleterre (en 1982, 1983, 1984, 1986, 1988 et 1990)

Vainqueur de la Coupe d’Angleterre en 1986, 1989 et 1992

Vainqueur de la League Cup en 1982, 1983 et 1984

Vainqueur du Charity Shield en 1983, 1987, 1989, 1990 et 1991

===

Finaliste de la Ligue des champions en 1985

Vice-Champion d’Angleterre en 1985, 1989 et 1991

Finaliste de la Coupe d’Angleterre en 1988

Finaliste de la League Cup en 1987

grobelaar 2

>> Suivez toute l’actualité du football africain sur Foot-Africa.com