Anniversaire – Patrick «Magic» Mboma souffle ses 52 bougies

Né le 15 novembre 1970 à Douala, le légendaire canonnier des Lions Indomptable du Cameroun, Patrick Mboma, Ballon d’Or africain 2000, souffle ses 52 bougies.



« Tout vient à point à qui sait attendre ». Bien qu’il ait fait des débuts tardifs au sein de la sélection camerounaise à l’âge de 25 ans, les performances exceptionnelles de Patrick Mboma Dema sous la prestigieuse vareuse des Lions Indomptables ont fait de lui une star mondialement reconnue et lui ont valu l’élogieux surnom de «Magic !».

Artificier en chef d’une génération dorée de Lions qui ont régné en maîtres sur le «Continent-mère» au début des années 2000 aux côtés de Samuel Eto’o encore lionceau, ‘Magic Mboma’ a «terrorisé» les gardiens et les défenseurs adverses durant les neuf années d’une riche carrière internationale qui s’est achevée en 2005 avec 33 réalisations en 56 sélections.

C’était lors de la CAN 2000 disputée au Nigeria et au Ghana que le natif de Douala éclata aux yeux du monde entier. Auteur de quatre réalisations historiques au cours de la grande messe du football africain, il mena les siens vers le sacre suprême.

Six mois plus tard, lors des Jeux Olympiques de Sidney, Mboma creva littéralement l’écran. Auteur d’un but contre le Brésil en quart de finale puis de l’égalisation contre le Chili en demi-finale, le numéro 10 camerounais guida ses partenaires vers le titre olympique à l’issue d’une finale inoubliable remportée face à l’Espagne par 3 buts à 2 après prolongations.

S’inscrivant dans la même lignée que son illustre prédécesseur Roger Milla, Mboma a été sacré ballon d’or africain à l’issue d’une saison exceptionnelle.

Toujours royal à l’image de son emblème à crinière, Mboma a une nouvelle fois fait opérer sa magie lors de la phase finale de la CAN 2002 au Mali. Le «serial-buteur» signa en effet trois réalisations et permit aux Lions Indomptables de conserver leur titre continental.

Devenant à l’époque le meilleur buteur de l’histoire du Cameroun, avant d’être détrôné par Samuel Eto’o, Mboma clôtura sa carrière internationale au terme d’une décevante CAN 2004 où le Cameroun s’est fait éliminer en quart de finale. Malgré cette déconvenue, celui qui a évolué dans six championnats et sur trois continents en clubs termina, excusez du peu… meilleur buteur de la compétition ! Scandez : «Magic Mboma».

>> Suivez toute l’actualité du football camerounais sur Foot Africa