🔮 Affaire RDC-Soudan: verdict imminent !

Quelques mois aprĂšs avoir dĂ©posĂ© un recours contre le Soudan, la RĂ©publique DĂ©mocratique du Congo (RDC) affiche une confiance grandissante quant Ă  l’issue de cette affaire cruciale dans le cadre des qualifications pour la Coupe du Monde 2026.

En novembre dernier, la RDC avait soumis une rĂ©clamation Ă  la ConfĂ©dĂ©ration Africaine de Football (CAF) suite Ă  sa dĂ©faite 1-0 face au Soudan lors de la deuxiĂšme journĂ©e des qualifications. La controverse tourne autour de la participation de l’ailier Jusif Ali, accusĂ© d’avoir jouĂ© pour le Soudan avec un passeport finlandais, ce qui le rendrait inĂ©ligible. Jusif Ali, sans club depuis le dĂ©but de l’annĂ©e, aurait ainsi enfreint les rĂšglements stricts de la compĂ©tition.

Si cette accusation se confirme, la RDC pourrait se voir attribuer une victoire sur tapis vert (3-0). Cela bouleverserait le classement actuel, plaçant la RDC en tĂȘte du groupe avec 10 points, relĂ©guant le Soudan Ă  7 points et le SĂ©nĂ©gal Ă  8 points.

  1. RD Congo: 10 points (+ 3 pts)
  2. Sénégal: 8 points
  3. Soudan: 7 points (- 3 pts)
  4. Togo: 3 points
  5. Soudan du Sud: 2 points
  6. Mauritanie : 1 point

>>Mondial 2026 (J4): résultats et classements, groupe par groupe

Confiance inébranlable de la RDC

Dodo Nlandu, le team manager de la sĂ©lection congolaise, a rĂ©cemment rĂ©itĂ©rĂ© la confiance de son Ă©quipe dans cette affaire lors d’une intervention mĂ©diatique Ă©clairĂ©e :

« Le joueur n’était pas autorisĂ© Ă  jouer avec un passeport finlandais. C’est donc un joueur finlandais qui a Ă©voluĂ© avec le Soudan. Étant donnĂ© que ce n’était pas un match amical, les textes stipulent clairement qu’il y a infraction, » a-t-il affirmĂ© ce weekend avant d’ajouter:

« Nous sommes en procédure pour relancer la dénonciation. DÚs que les documents seront envoyés, je suis persuadé que nous obtiendrons gain de cause. Nous nous sommes scrupuleusement basés sur les textes du rÚglement. »

RĂ©plique soudanaise

En réponse, la Fédération soudanaise de football a vigoureusement contesté les accusations de la RDC, affirmant que la FIFA avait approuvé le changement de nationalité sportive de Jusif Ali à la demande de la Fédération soudanaise depuis le 18 novembre, soit deux jours avant le match litigieux.

DĂ©cision imminente

Qui de la FĂ©dĂ©ration congolaise ou soudanaise aura raison ? La dĂ©cision de la CAF, attendue dans les prochains jours, sera dĂ©terminante. Elle pourrait permettre Ă  la RDC de renverser la situation et d’obtenir une victoire administrative qui pourrait bouleverser le cours de sa campagne de qualification pour le Mondial 2026.