Afrique: Ils sont morts sur un terrain de football…

Le football, ce sport vibrant d’émotions et de passions, porte également en lui des drames déchirants. En ce 26 juin 2023 où nous nous souvenons du tragique destin de Marc Vivian Foé, il est primordial de rendre hommage à tous les joueurs africains qui ont trouvé la mort sur les terrains. Leur talent indéniable, leur ardeur sans pareille et leur dévouement absolu ont marqué à jamais l’histoire du football en Afrique et dans le monde.

A lire aussi: >>Cameroun: Marc-Vivien Foé, 20 ans déjà…

De l’illustre Marc-Vivien Foé aux braves Patrick Ekeng, Albert Ebossé, Sékou Camara, Chinonso Henry, Bartholomew Opoku, Ambrose Wleh, Endurance Idahor, Guy Tchingoma, Youssef Belkhouja, Hédi Berrekhissa Samuel Okwaraji et Cheik Tioté, nombreux ont été les enfants du « Continent-mère » à perdre la vie sur un terrain de football, victimes de leur passion pour le ballon rond.

Albert Ebossé (Cameroun/ 24 ans)

Le 23 Août 2014, l’attaquant international espoir camerounais Albert Ebossé (24 ans), meurt à la fin d’un match du championnat algérien entre la JS Kabylie et l’USM Alger, après avoir reçu sur la carotide une pierre jetée des tribunes. Le buteur vedette de la JSK a succombé à ses blessures quelques minutes plus tard à l’hôpital.

 

Sékou Camara (Mali/ 27 ans)

Le jeune avant-centre malien Sékou Camara, est décédé, le samedi 27 Juillet 2013, au cours d’une séance d’entraînement avec son club Pelita Bandung Raya en Indonésie. Agé de 27 ans, il comptabilise une apparition avec les Aigles du Mali.

 

Chinonso Ihelwere Henry (Nigeria/ 21 ans)

Le 5 Aout 2012, le jeune avant-centre nigérian Chinonso Henry, 21 ans seulement, a succombé durant un match amical contre le FC Balotesti à la 86e minute. La cause de sa mort est une crise cardiaque.

 

Bartholomew Opoku (Ghana/ 19 ans)

Le jeune international espoir ghanéen Bartholomew Opoku s’est effondré en jouant contre le club Liberty à Accra. Sa mort est annoncée le lendemain par son club.

 

Ambrose Wleh (Liberia/ 25 ans)

Victime d’un arrêt cardiaque lors d’un match contre Mighty Barrolle en 2010, l’international libérien Ambrose Wleh s’est effondré alors qu’il était seul dans le rond central du terrain. Le milieu de terrain de 25 ans est mort peu de temps après son arrivée à l’hôpital de Monrovia au Liberia.

 

Endurance Idahor (Nigeria/ 25 ans)

Le 6 mars le jeune attaquant international nigérian Endurance Idahor s’effondre lors du match de son club soudanais Al Merreikh contre Alamal Atbara. Il meurt d’une crise cardiaque dans l’ambulance.

 

Guy Tchingoma (Gabon/ 22 ans)

Le milieu défensif international gabonais Guy Tchingoma est décédé peu de temps après un match de championnat contre l’Union Sportive O’Mbila. Pendant le match, il est entré en collision avec un adversaire. Il a réussi à finir le jeu, mais s’est effondré après la rencontre et les médecins ont été incapables de le ranimer.

 

Marc-Vivien Foé (Cameroun/ 28 ans)

Le regretté Marc-Vivien Foé est décédé durant le match Cameroun-Colombie lors de la demi-finale de la Coupe des Confédérations en 2003 et meurt peu de temps après à l’hôpital.

 

Youssef Belkhouja (Maroc/ 26 ans)

En 2001, le jeune défenseur international marocain Youssef Belkhouja décède d’une crise cardiaque en plein derby (Raja -Wydad) comptant pour la demi-finale de la Coupe du Maroc.

 

Hédi Berrekhissa (Tunisie/ 24 ans)

Le 4 janvier 1997, le prodige tunisien Hédi Berrekhissa meurt d’un arrêt cardiaque lors d’un match amical contre l’Olympique Lyonnais au Stade Chedly-Zouiten à Tunis. Le chouchou de l’Espérance de Tunis n’avait que 24 ans et était promis à un avenir doré…

 

Samuel Okwaraji (Nigeria/ 25 ans)

En 1989, le maitre à jouer des Super Eagles du Nigeria, Samuel Okwaraji, a rendu l’âme durant un match contre l’Angola lors des qualifications de la Coupe du Monde 1990. Une autopsie révélera qu’une très grande pression sanguine est à l’origine du décès.

 

Patrick Ekeng (Cameroun/ 26 ans)

Le 6 mai 2016, le milieu de terrain international camerounais Patrick Ekeng rentre en jeu à la 70e minute d’un match de championnat de Roumanie entre le Dinamo Bucarest et Viitorul Constanta. Peu avant la rencontre, l’enfant de Yaoundé expliquait à son meilleur ami qu’il se sentait fatigué et qu’il ne souhaitait pas disputer la rencontre.

Sept minutes après son entrée, alors que son équipe mène par 3 buts à 2, Patrick Ekeng s’effondre dans le rond central du terrain comme son compatriote Marc-Vivien Foé lors de la Coupe des Confédérations 2003. Il est transféré à l’hôpital où l’on tente de le réanimer, mais sa mort est confirmée deux heures plus tard par le staff médical du club. Il n’avait que 26 ans…

 

Cheik Tioté (Côte d’Ivoire/ 30 ans)

Le regretté joueur de football ivoirien Cheick Tioté, âgé de 30 ans, a perdu la vie le 5 juin 2017. Tioté, qui était un milieu de terrain talentueux ayant évolué au sein de l’équipe de Newcastle et qui jouait alors pour le club chinois de Beijing Enterprises, a malheureusement succombé à une crise cardiaque pendant un entraînement avec ses coéquipiers. Malgré les efforts déployés pour le réanimer, il n’a pas pu être sauvé et a été transporté à l’hôpital.