Anniversaire Rigobert Song: le légendaire Lion Indomptable souffle ses 48 bougies

Le 1er juillet est une date particulière pour tous les férus du football camerounais et africain, puisqu’il s’agit de l’anniversaire de l’illustre sélectionneur des Lions Indomptables, Rigobert Song, qui fête aujourd’hui ses 48 ans.

Crinière blonde au vent, audacieux, combatif et fougueux, Rigobert Song Bahang, toutes griffes dehors, aura symbolisé, presque à la perfection l’image du Lion Indomptable du Cameroun.

Le nom de l’homme aux cent trente-sept sélections, aux quatre Coupes du Monde et aux huit Coupes d’Afrique des Nations (un record), dont deux victorieuses (2000 et 2002), restera certainement gravé à jamais dans les annales du football camerounais, africain et mondial. Pendant dix-sept ans, l’emblématique capitaine des Lions sera de toutes les parties, le Continent-mère étant son terrain de chasse de prédilection.

C’est en 1994, lors de la grande messe du football mondial aux Etats-Unis que celui qu’on appelle « Magnant » fit son apparition dans la cour des grands. Alors âgé seulement de 17 printemps, le prodige du Tonnerre Yaoundé marquera l’histoire de la Coupe du Monde pour avoir été l’un des plus jeunes joueurs africains à participer à un mondial. Song sera malheureusement le plus jeune joueur de l’histoire de la CDM à avoir été sanctionné d’un carton rouge. C’était en juin 1994 face au Brésil. Il avait alors 17 ans et 358 jours.

Aujourd’hui et avec quatre Mondiaux à son actif, le recordman de sélections avec les Lions demeure à ce jour l’unique joueur africain à connaître autant de participations.

Libero de classe internationale, toujours élégant, Rigo comme se plaisent à l’appeler ses partenaires ne s’est pas contenté de ses exploits en sélection. Il a également fait montre de toute l’étendue de son talent en clubs où il a écrit de belle manière les pages de l’histoire du FC Metz (1994-1998) : Demi-finale de Coupe de France et 8e en 1994-1995, puis 4e en 1995-1996 avec un succès en Coupe de la Ligue, 5e en 1996-1997 et enfin 2e en 1997-1998.

Après cette mémorable expérience en France, le roc défensif de la sélection camerounaise fera les beaux jours de Salerne en Italie, de Liverpool, de West Ham, du FC Cologne, du RC Lens, enchaînant également par deux brillantes aventures en Turquie du côté du Galatasaray (deux titres de champion en 2006 et 2008) et de Trabsonspor où il achèvera, à 35 ans, une riche carrière qui a fait de lui l’un des plus grands défenseurs de l’histoire du football africain.