Africa Légendes: Frédéric Kanouté, l’Aigle royal du Mali

Né le 2 septembre 1977, le légendaire canonnier des Aigles du Mali, Frédéric Omar Kanouté, Ballon d’Or africain 2007, fête aujourd’hui ses 45 ans.

Considéré comme l’un des meilleurs attaquants africains de tous les temps, Frédéric Kanouté aurait pu défendre le maillot de l’Equipe de France, après avoir fait toute sa formation dans l’hexagone, mais il a finalement penché pour son pays d’origine le Mali. La suite, pour l’ex capitaine des Aigles, c’est 43 capes et 27 réalisations avec la sélection malienne. Il demeure à ce jour le meilleur buteur de l’histoire du Mali.

Véritable machine à marquer, doté d’une rare régularité, l’ex-canonnier de Tottenham, de West Ham et de l’Olympique Lyonnais s’est révélé aux yeux du monde entier en Espagne, du côté du FC Séville, club qu’il a marqué de son empreinte pendant sept saisons entre 2005 et 2012.

Elu meilleur joueur étranger de l’histoire de la prestigieuse institution andalouse, il en est également le meilleur buteur étranger avec plus de 130 buts, le quatrième meilleur buteur toutes nationalités confondues et le meilleur buteur tout court en compétition européenne. Le « serial-buteur » de Bamako a décroché également pas moins de six prestigieux trophées collectifs sous le maillot sévillan dont deux Ligues Europa consécutives en 2006 et en 2007.

Kanouté: « Jouer pour le Mali a été la plus belle chose qui m’est arrivée »

Ayant défendu le maillot de la France en U19 et en équipe B, Kanouté a pourtant décidé d’endosser les couleurs du Mali en 2004. Un choix qu’il a toujours assumé avec fierté et qui lui a permis de devenir en 2007 le premier Ballon d’or africain à être né sur un autre continent que l’Afrique.

« Jouer pour le Mali a été la plus belle chose qui m’est arrivée dans ma carrière. Franchement j’avais les moyens de jouer pour la France. Mais je voulais redonner quelque chose à mon pays en l’aidant à développer son football. Quand je rentre au pays, l’accueil est incroyable, toutes les portes me sont ouvertes, chose que je n’aurai jamais eue en France » a déclaré Omar Kanouté dans les colonnes du journal électronique Gulf News en juin 2007.

Son seul regret demeure toutefois le fait de n’avoir rien gagné sur la scène internationale durant sa glorieuse épopée au sein du nid des Aigles, et ce, malgré une demi-finale de la CAN 2004 en Tunisie.

fr-FR