« Une catastrophe aura lieu dans la CAN ».. Un sélectionneur africain tire la sonnette d’alarme

A quelques jours du démarrage de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), le sélectionneur de la Gambie, Tom Saintfiet, vient de tirer la sonnette d’alarme, après que la Confédération africaine de football (CAF) ait refusé aux sélections africaines la possibilité de remplacer les joueurs testés positifs au COVID-19.

« Nous avons demandé à la CAF de remplacer certains de nos joueurs touchés par le Covid-19 mais la réponse est non. Ils nous ont dit qu’il y avait 28 joueurs et qu’on pouvait puiser dans ce nombre. Si on en restait là, ce serait une catastrophe » a-t-il lancé dans une déclaration accordée à la presse.

Frappé par un tsunami de cas positifs, la Gambie pourrait ne pas aligner un onze de départ compétitif pour son premier match en Coupe d’Afrique des Nations, prévu pour le 12 janvier face à la Mauritanie.


Pour rappel, la Confédération Africaine de football (CAF) continue de refuser aux sélections africaines le droit de changer les joueurs touchés par le COVID-19, alors qu’elle a donné son aval pour remplacer les joueurs blessés sur présentation de dossier médical.

Cette décision de la CAF n’a pas été appréciée par un grand nombre de sélections africaines qui continuent de compter ses cas positifs.

Il va sans dire que cette montée en puissance de la nouvelle vague du COVID-19 risque de     perturber cette 33e édition de la Coupe d’Afrique des Nations.

fr-FR